Spark / Mavic Air / Mavic Pro : comparaison des fonctions logicielles

A juste titre, les paramètres techniques sont souvent mis en avant pour effectuer son choix lors de l’achat d’un drone. Mais il ne faut pas oublier les fonctions « logicielles » offertes par les différents appareils. Nous avons passé en revue les différentes possibilités de paramétrages des 3 drones ultra-portables vedettes : le Spark, le Mavic Air et le Mavic Pro.
Un comparatif qui fait apparaître des différences significatives en particulier sur le paramétrage des prises de vue et les modes de navigations intelligente : Le Mavic Pro n’a pas dit son dernier mot puisqu’il reste l’appareil le plus évolué du point de vue des possibilités offertes au niveau des choix photo-video, sans compter l’excellence de sonr retour vidéo, sa portée nettement supérieure et son autonomie un cran au dessus.
Des éléments qui dessinent clairement la gamme DJI sur le crénau des drones ultra-portable, allant crescendo en fonction du prix :
Au Spark les dronies, la simplicité d’utilisation mais aussi assez vite les limites techniques pour les plus exigeants.
Au Mavic Air l’accès à la 4K  avec un encombrement réduit : le vrai 4×4 passe partout ?
Au Mavic Pro les possibilités les plus avancées sur le traitement de l’image ou les modes de navigation intelligente… on s’approche de l’exigence professionnelle tout en restant dans l’ultra transportable…

DJI a orienté ses choix sur les modes intelligents. Le Mavic Pro est le seul à disposer les modes CourseLock, HomeLocks, WayPoint ou Terrain Follow, des fonctions assez sophistiquées mais très cinématographiques. Le Mavic Air lui propose plus de Quickshot, ces mouvements élaborés mais totalement automatisés, plus adaptés au grand public.

Pour ce qui est des réglages à la prise de vue, le Spark laisse place au tout automatique… De leur coté, les deux Mavic sont assez proches, le Mavic Pro se démarquant par un choix plus large pour ce qui est des filtres colorimétriques.

Avantage pour le Mavic Pro en ce qui concerne les aides à la prise de vue, en particulier pour la détection des zones surexposées ou floues.

Rien de stratégique dans cette partie :
Le Mavic Pro permet un meilleur suivi des incidents de vol et une meilleure gestion de l’affichage de la trajectoire de vol sur la carte. Le Long Press Action est lié à l’autofocus possible uniquement sur le Mavic Pro.

Léger avantage aux deux Mavic (Air et Pro) pour ce qui est des paramètres de vol, tels la sensibilité (le comportement en douceur ou plus agressif du drone). Ceci est cependant compensé par un paramétrage natif du Spark plutôt « doux ».

Un peu moins de possibilité sur le Spark, rien de stratégique pour la plupart des utilisateurs.

On retrouve ici plus de possibilité coté Mavic Pro qui dispose d’un second bouton C et du bouton 5D, ainsi que d’une molette pour l’exposition. Des possibilités de paramétrage qui sont appréciés des utilisateurs avertis, justifiant la mention « Pro » du Mavic Pro.

Le Mavic Pro dispose d’un meilleur retour video, se reflète dans la possibilité de choisir le mode de transmission.

Indéniablement le Mavic Pro offre plus de possibilités dans la gestion des batteries. Des fonctions toutefois réservées à des utilisateurs avertis…

Outre que sa caméra ne soit stabilisée que sur 2 axes (contre 3 pour les Mavic), le Spark offre un peu moins de possibilité de paramétrage sur la gestion des mouvements de la nacelle. Cela s’en ressent sur les mouvements vidéo les plus élaborés.
Comme son nom l’indique, le Mavic Pro offre des possibilités plus poussées mais qu’il faudra apprendre à maîtriser, le Mavic Air étant plus « clé en main », mais moins souple…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*