5 astuces pour éviter un Fly Away

5 astuces pour éviter le fly away

Il n’est jamais bien agréable de subir un « fly away », c’est à dire voir partir son drone tout seul sans pouvoir intervenir dessus. D’autant plus que l’issue s’avère bien souvent fatale pour le drone : perte ou casse importante par épuisement de la batterie ou percussion d’obstacle.

En principe, les drones DJI sont conçus pour revenir automatiquement à leur point de départ (Home Point), mais l’étude des logs de vol de ces cas d’incident montre que la majorité des Fly aways sont causés par plusieurs erreurs commises par les pilotes.

Dji nous rappelle 5 moyens de prévenir ce type de comportement.

1 – Vérifiez avant de décoller que le Home Point est bien enregistré.

Dji Go donne l’information sous forme d’un message sonore doublé d’un affichage à l’écran. A l’exception des vols réalisés en intérieur (où le GPS ne passe pas, mais où le Fly away n’a par nature pas les mêmes conséquences) ne décollez pas avant que les coordonnées GPS du point de départ (Home Point) ne soit enregistrées.

La qualité du signal GPS doit pour cela atteindre 4 barres.

2 – Surveillez les interférences subies par le compas

Le GPS est nécessaire, mais pas suffisant. Il permet de positionner le drone, mais ne lui permet pas de s’orienter pour revenir à son point de départ en cas de besoin. C’est le compas (la boussole) qui permet au drone de s’orienter. En cas de perturbations significatives, DJI Go affiche un message d’erreur. Il est aussi possible de voir le niveau d’interférences, dans le menu général puis Compas. Si un ou deux compas est/sont rouges, il est nécessaire de recalibrer le compas ou de voler dans une zone moins perturbée.

3 – Toujours garder le drone dans sa ligne de vue

En gardant le drone à vue, non seulement on respecte la réglementation française qui l’impose de toujours pouvoir voir le drone directement, mais cela permet, bien mieux que le pilotage via l’écran et le retour vidéo, de pouvoir voir l’environnement latéral et arrière du drone.

4 – Ré-initilisez votre point de départ si vous bougez

Le home point, qui sert de point de retour en cas d’interruption du signal entre la télécommande et le drone, doit être mis à jour si vous êtes en mouvement. Ceci permettra de garder un contact direct sur la zone d’atterrissage du drone en toutes circonstances, et si vous bougez rapidement, c’est aussi la seule solution pour éviter que le drone n’ai à réaliser un parcours trop important pour retourner au home point (et risquer une panne de batterie).
Pour redéfinir le Home point, faîtes glisser votre doigt sur l’écran de droite à gauche et cliquez sur :

  • Home Point Me pour relocaliser le home point sur la position de la télécommande – ce qui nécessite un smartphone doté de la fonction GPS
  • Home Point Aircraft pour relocaliser le home point sur la position actuelle du drone

5 – Adaptez la hauteur du RTH

Si le Mavic est équipé de détecteur et d’un système d’évitement d’obstacle, n’oubliez pas que certaines surfaces ne sont pas détectées (eau, verre), que les fils ou branches fines ne sont pas vues, que si la luminosité est trop faible ou trop forte, cela ne fonctionne pas, et qu’en dernier lieu, si le drone ne trouve pas de solution pour contourner l’obstacle, il finira par ne plus avoir d’énergie pour tenir en l’air… Adaptez donc votre altitude de RTH en fonction de l’environnement dans lequel vous êtes, et anticipez toujours votre position pour éviter une rupture de signal.

>> Voir aussi notre article sur la position des antennes

Traduit d’après un article du support DJI http://forum.dji.com

3 Commentaires

    • Point 3 : en évitant la rupture de signal entre la télécommande et le drone, tu réduits le risque de Fly Away
      Point 4 : le FA est souvent causé par un home point mal défini
      Point 5 : des accidents imputés a un fly away sont en fait des RTH qui se terminent mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*