Comparaison : Karma vs Mavic vs Phantom

Vous envisagez d’acquérir un drone et votre coeur balance entre les 3 stars médiatiques du marché que sont le Mavic et les Phantom du constructeur chinois Dji ou le Karma de la firme américaine Gopro. Voici un comparatif complet pour vous aider à départager les champions…

Analysez vos besoins

Ces 3 appareils ont chacun leurs points forts. Analysez vos besoins pour optimiser votre achat.

Les points fort du Karma :

  • vous avez déjà une gopro 4 ou 5. La modularité du Karma vous permettra de ne pas racheter de caméra et donc de réduire le coût de l’investissement à réaliser
  • polyvalence : le karma est un 3 en 1. Une caméra d’action, un drone, et un stabilisateur à main.

Le Karma chez Amazon : Sans caméra 999 €Avec Caméra : 1399 €

Les points forts des Phantom et Mavic

  • avec 10 ans d’expérience et de recherche dans le domaine, les drones Dji proposent un degré de stabilisation sans égale à ce prix, une garantie pour réaliser les plus belles vidéos en vol
  • pilotage facile : le Phantom comme le Mavic disposent d’aide au pilotage très performant, que ce soit en navigation assisté ou en détection d’obstacle pour réduire le risque de collision
  • la possibilité de compléter son matériel avec une caméra sur un stabilisateur de poignet : l’Osmo. Et ce sans avoir besoin de faire atterrir le drone pour récupérer la caméra… mais il faudra remettre la main à la poche…

Le Mavic sur le store de DJI : drone avec télécommande et 1 batterie 1199 €pack Combo avec en plus 2 batteries, un sac et un hub de chargement : 1499 €

Le Phantom sur le store de DJI : Phantom 4 ProPhantom 4 AdvancedPhantom 4Phantom 3 Pro

Comparatif technique, secteur par secteur

1- Le drone

Suprématie incontestable pour les drones DJI qui gagnent sur tous les segments : poids, encombrement, rapidité, temps de vol, altitude maximale… Sans compter la stabilisation qui est un cran au dessus chez DJI, ou encore les assistances au pilotage, quasi absentes chez GoPro.

2- La caméra

C’est le point fort de Gopro, non pas tellemement par la qualité (Gopro, Mavic et Phantom 4 se tiennent dans un mouchoir de pcohe) que part la possibilité d’utiliser la Gopro en dehors du drone. Un avantage qui peu d’ailleurs devenir inconvénient : en cas de perte, crash ou vol, le possesseur du Karma perdra tout…

Reste que les photographes avertis trouveront un capteur CMOS 1″ sur les Phantom 4 pro et advanced, reprenant ainsi une longueur d’avance sur Gopro…
Pour compléter le tableau, il faut mentionner l’angle de prise de vue plus large chez Gopro (jusque 130° en fisheye, mais en vidéo aérienne c’est très vite lassant). On regrettera le 20 mm du Phantom 3 qui donnait un effet très immersif, préféré maintenant à une 24 mm pour le P4 et un 28 pour le Mavic.

Petit avantage pour Gopro donc, mais qu’on ne s’y trompe pas, la qualité est également au rendez-vous chez Dji !

3 – Aides au pilotage

Que l’on ne s’y trompe pas, ce chapitre est tout sauf anecdotique. A moins de ne vouloir faire que des photos, la réalisation de vidéos exige beaucoup de doigté pour tenir une dynamique constante dans un plan. C’est Dji qui propose de loin le plus de possibilités avec différents modes de pilotage assistés pour réussir les plus beaux plans sans trop se tromper. Autre point fort pour DJI : les détecteurs d’obstacles et l’aide optique à la stabilisation : du bel ouvrage que ce soit coté Phatom 4 ou Mavic !

4 – Télécommande

Un match plutôt équilibré.
Le Karma comme les Phantom 4 Pro et Advanced proposent un écran avec la técommande (celui du Karma est mieux intégré, mais la luminosité est meilleure chez Dji).
Coté Mavic, l’absence d’écran fourni est compensé par la possibilité de connecter astucieusement un smartphone ou une tablette de son choix.

5 – Sac de transport

Le Karma et le Mavic sont vendus avec des accessoires de transport. Mais on trouve sur internet de nombreux sacs, valises ou mallettes adaptés à son propre usage. Bref, avantage non déterminant.

6 – Prix

A l’heure du bilan, on peut se laisser séduire par les tarifs finalement plus attractifs du Karma, en particulier si l’on dispose déjà d’une caméra Gopro 4 ou 5. Alors, oui, ce calcul peut faire l’affaire si le drone est pour vous un accessoire très secondaire, juste un complément ponctuel et plutôt pour des plans larges avec des sujets lointains (où la stabilisation du drone n’est pas primordiale). Par contre, les vrais amateurs de drone trouveront plus facilement leur bonheur dans les produits DJI, le Phantom pour les photographes/vidéastes les plus exigeants et le mavic pour les sportifs, baroudeurs ou tout simplement les dronistes qui ne peuvent plus vivre sans leur drone et souhaitent le transporter à chaque déplacement…

Les tests sur le net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*